Les maths c’est une langue étrangère !

Quand vous regardez une équation vous avez l’impression que c’est du chinois et pourtant c’est bien des maths…

En tout cas moi aussi je me disais ça et pour cause, j’avais vraiment l’impression qu’entre un texte en russe et une équation mathématique il y n’ avait pas de grande différence, je me retrouvais devant comme une poule devant un couteau.

Et si c’était ça le vrai seul problème en mathématiques, si on nous avait caché que les maths c’était une langue étrangère à apprendre.

maths langue etrangere

 

 

 

 

 

 

 

 

Et pour apprendre une langue étrangère il faut y aller petit à petit, pas à pas sans se presser sans avoir peur de ne pas finir le programme.

Si on va plus loin en comparant vraiment les maths à une langue étrangère alors on pourrait faire les analogies suivantes :

Les chiffres

appris les premières années sont comme les 26 lettres de l’alphabet

0 ; 1 ; 2 ; 3 ; 4; 5 ; 6 ; 7 ; 8 ; 9…

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

Les nombres

seront formés par les chiffres, l’addition de chiffres et grâce au zéro on peut faire une infinité de nombres tout comme les mots par l’assemblage des lettres de l’alphabet.

 

L’orthographe

1+1=2 ; 10+36 = 46

Au même titre que m + a = ma : ou g+i = gi comme dans girafe.

Les phrases que l’on peut comparer aux équations par exemple

2x+3=7x+2

 

La grammaire qui correspond :

Aux propriétés d’une notion, d’un triangle, un théorème

Aux règles des équivalences dont je parle souvent

Au principes de commutativité, de simplification, de dénominateurs communs…

 

Les phrases

sont les calculs, les équations…

 

Les paragraphes

seraient des énoncés de problèmes, les démonstrations

 

 

Si on prend les maths et surtout si on aborde l’apprentissage des maths, comme une langue étrangère, les blocages sont moins fréquents.

 

Pourquoi je peux affirmer ça ?

Pour maîtriser une langue, les notions fondamentales ne peuvent pas être ignorées.

Impossible de parler sans maîtriser les bases.

Le problème en maths, c’est justement ça, on oublie d’année en année les bases parce qu’on cherche à comprendre au mieux le cours actuel.

 

Il faut finir le programme.

appel à l’action pour aller plus loin

Remplissez le formulaire pour recevoir la vidéo 1 semaine pour progresser en maths


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge